Exposition 15.09.2004 - 05.12.2004

fashion passion, 100 ans de mode à l'Oca

exposition collective

azzedine alaïa, naomi campbell par peter lindbergh © fondation azzedine alaïa

« Fashion-Passion – 100 ans de mode à l’Oca », considérée comme la plus ambitieuse exposition de mode du XXe siècle, a ouvert ses portes au pavillon Oca du parc Ibirapuera à San Paulo, œuvre de l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, avec une exposition de robes dessinées par les grands noms de la haute couture du XXe siècle, comme Azzedine Alaïa, Coco Chanel, Yves Saint Laurent, Emilio Pucci, Madeleine Vionnet et Yohji Yamamoto, mais aussi les grands photographes du moment et leurs œuvres, comme Robert Doisneau ou Henri Cartier-Bresson, sous le commissariat du Français Jean-Louis Froment, fondateur du Musée d’art contemporain de Bordeaux.

« Nous avons réalisé un miracle ; jamais une exposition n’avait réussi à réunir tous ces créateurs, qui sont les concurrents les uns des autres. C’est une grande aventure de présenter des pièces exceptionnelles de l’histoire de la haute couture, des robes et des photos qui ne sont jamais sorties de chez les collectionneurs, les stylistes et les musées », a déclaré M. Froment.

  • azzedine alaïa, sao paulo © fondation azzedine alaïa

  • azzedine alaïa, installation des robes de vionnet © fondation azzedine alaïa

  • azzedine alaïa, installation des robes de vionnet © fondation azzedine alaïa

  • azzedine alaïa et jean louis froment © fondation azzedine alaïa

  • azzedine alaïa, installation des robes de vionnet © fondation azzedine alaïa

Azzedine Alaïa a été le seul, parmi les 26 stylistes internationaux qui participaient au salon, à accompagner personnellement l’installation de ses œuvres. Il en est ainsi pour tout ce qui porte son nom : de la modélisation à la réalisation d’une pièce, il veille à tout faire de sa propre main. Et c’est ce perfectionnisme et son énorme talent pour mettre en valeur la sensualité des femmes qui l’ont élevé au rang de créateur culte.

Pour cet évènement le couturier a apporté 10 pièces, exposées aux côtés des créations de Madeleine Vionnet, dans le pavillon « Ode ao Corpo ». Tout comme Madeleine Vionnet dont il est un fervent admirateur, Azzedine Alaïa est lui aussi un virtuose de la couture et ses vêtements incarnent à merveille l’art de la séduction féminine. Ce magicien de la coupe trouve un appui dans l’anatomie pour construire ses architectures textiles, qui habillent le corps pour le mettre en valeur.

azzedine alaïa, vionnet, sao paulo © fondation azzedine alaïa

Florence Müller, Emilio Khalil, Azzedine Alaïa, Jean-Louis Froment - Caras parution du 24 septembre 2004 PH. DR

Restez informé
de l'actualité
de la Fondation

INSCRIVEZ-VOUS

Vos données personnelles seront utilisées par la Fondation Azzedine Alaïa pour vous envoyer la newsletter, que vous avez expressément demandé à recevoir. La Fondation Azzedine Alaïa protège vos données. Pour plus d'informations, consultez notre Politique de confidentialité.